Nanthiat >
Château de Nanthiat
Château de Nanthiat

©Père Igor / CC-BY-SA

Château de Nanthiat


ADRESSE : Le Bourg

Le château, en cours de restauration, ne se visite que pendant les journées du Patrimoine. Mais si on l'évoque ici, c'est pour une raison bien particulière : pour faire revivre la passion qui a uni la célèbre Aïssé et son chevalier d'Aydie. Elle, la petite esclave de Constantinople ramenée en France, lui le beau chevalier romantique originaire de Mayac en Périgord... De leur histoire naîtra Célinie, dont le chevalier s'occupera après la mort prématurée d'Aïssé. Une Célinie qui épouse le comte de Nanthiat et aura un enfant... une fille plus précisément : Marie-Denise ! Plus belle que tout ce qu'on a déjà vu, comme sa mère et sa célèbre grand-mère avant elle... Marie-Denise épousera quant à elle le comte de Bonneval.

Et le château ? On sait qu'au milieu du XIIe siècle, une dame de Nanthiat (Nantiac comme on dit alors) épouse Pierre Joubert ou Jaubert, faisant passer la terre dans cette famille. Un des Jaubert, devenu vicomte de Nanthiat, épousera donc des siècles plus tard la fille d'Aïssé, Célinie... Au milieu du XVe siècle, ce sont les Anglais qui occupent la forteresse. Les Français bien sûr en font le siège et chassent l'ennemi, vite fait, bien fait !... De là les nombreuses destructions et reconstructions. On retient surtout le remaniement datant de l'époque du mariage de Célinie, avec le percement de grandes fenêtres dans l'épaisse muraille.

Ce qui fait encore aujourd'hui la fierté du château, c'est sa grosse tour carrée du XVIe siècle. Elle porte un buste de femme habillée à la mode de la Renaissance : on a souvent dit que c'était le portrait de Célinie ou d'Aïssé, mais non... Belle légende pour des femmes d'exception !